Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Tep Vanny © LICADHO

Tep Vanny © LICADHO

Liberté d'expression
Actualité

Au Cambodge, la Cour suprême donne raison à la répression

La Cour suprême du Cambodge, le mercredi 7 février, a confirmé la déclaration de culpabilité et la peine de 30 mois d’emprisonnement prononcées contre Tep Vanny, militante des droits à la terre. Une condamnation profondément biaisée.

Avec cet arrêt, la justice cambodgienne a de nouveau manqué une occasion de prouver qu'elle pouvait agir de manière indépendante, préférant suivre les ordres du gouvernement.

Un procès entaché d’irrégularités

Tep Vanny est une courageuse militante des droits sociaux , qui n'a fait que défendre pacifiquement les habitants de son quartier. Les poursuites pénales contre Tep Vanny ont été entachées de nombreuses irrégularités depuis le début.

Elle est devenue un symbole de la lutte pour la justice au Cambodge et les autorités ont décidé de l’empêcher par tous les moyens de descendre dans la rue.

Une répression qui se généralise

L’arrêt rendu aujourd'hui n’est que la partie émergée de l'iceberg.

L’année dernière, le gouvernement cambodgien et le Premier ministre Hun Sen ont intensifié une répression alarmante contre toute forme de dissidence.

Le monde doit prendre conscience de ce qui se passe au Cambodge et faire pression sur le gouvernement pour qu’il renonce à la répression et qu’il respecte les droits humains, notamment à l'approche des élections législatives prévues en juillet.

Liberté pour Tep Vanny !

Militante du droit au logement, Tep Vanny est prise pour cible par les autorités cambodgiennes.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres
Bienvenue sur le nouveau site d'amnesty.fr.