Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Ahed Tamimi © Issam Rimawi/Anadolu Agency/Getty Images

Ahed Tamimi © Issam Rimawi/Anadolu Agency/Getty Images

Liberté d'expression
Actualité

Début du procès d'Ahed Tamimi

Depuis le 19 décembre, la jeune palestinienne Ahed Tamimi est sous les verrous pour avoir bousculé et giflé des soldats israéliens lourdement armés. Son procès s’ouvre aujourd’hui, le 13 février, devant le tribunal militaire pour mineurs d’Ofer.

Ses 17 ans, Ahed Tamimi les a fêtés dans une prison israélienne. Cette situation pourrait se reproduire lors des 10 prochaines années si elle est déclarée coupable. Poursuivie pour 12 chefs d’inculpation, son procès risque de durer des mois. Pourtant, les actes du 15 décembre dernier qui ont mené à son arrestation ne constituaient en rien une menace pour les deux soldats israéliens visés.

Lire aussi : l'histoire d'Ahed Tamimi

Encore une fois, les autorités israéliennes réagissent de manière totalement disproportionnées aux actes de défiance d’un enfant palestinien. Elles tentent, en incarcérant et poursuivant des centaines d’enfants de Cisjordanie occupée, d’intimider tous ceux qui oseraient résister à la répression menée par les forces occupantes.

Il est temps que les autorités israéliennes cessent de violer le droit international. Ahed Tamimi doit être libérée immédiatement.

Liberté pour Ahed Tamimi

Depuis des années, elle et sa famille s’opposent à l’occupation israélienne. Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres
Bienvenue sur le nouveau site d'amnesty.fr.