Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Raif Badawi © D.R.

Raif Badawi © D.R.

Liberté d'expression
Actualité

Raif Badawi : 3 ans plus tard

Malgré le tollé international, ce blogueur qui s’était vu infliger des coups de fouet est toujours en prison en Arabie saoudite.

Le 9 janvier 2015, il avait reçu les 50 premiers coups de fouet sur les 1 000 auxquels il avait été condamné le 9 janvier 2015 pour avoir fondé un site Internet consacré au débat social et politique.

Une mobilisation internationale

Au lendemain de sa flagellation, qui a provoqué un tollé international, les sympathisants d'Amnesty International du monde entier se sont mobilisés, suscitant la réprobation de la communauté internationale à l’égard des autorités et exigeant la libération inconditionnelle de Raif Badawi et de tous les prisonniers d'opinion. Il n'a pas reçu d'autres coups de fouet, mais se trouve toujours derrière les barreaux, pour purger une peine de 10 ans d'emprisonnement.

Les membres de l’ACPRA toujours emprisonnés

La semaine dernière, des experts de l'ONU ont appelé à libérer tous ceux qui sont détenus pour avoir exercé pacifiquement leurs droits en Arabie saoudite, notamment les membres de l'Association saoudienne des droits civils et politiques (ACPRA), dans le cadre de ce qu'ils qualifient de « série inquiétante d'arrestations et de détentions arbitraires généralisées et systématiques ».

Si les autorités saoudiennes ont réellement l'intention de mettre en œuvre des réformes et des changements positifs, elles n’ont toujours pas libéré Raif Badawi et tous les prisonniers d'opinion détenus pour avoir exprimé librement leurs opinions.

Interpellez l'Arabie saoudite

Demandez la libération de Raif Badawi et de tous les prisonniers d'opinion

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres
Bienvenue sur le nouveau site d'amnesty.fr.